« Lionel Shriver: Poikani Kevin (Avain 2003)Pakinoita Oulusta »